Bien ! Dans un contexte de suspicion de COVID pour votre serviteur, on va braver l’extrême fatigue pour tenir la rubrique. Et pour se donner des forces, quoi de mieux que parler du retour de certaines figures fortes du jeu-vidéo, et d’un retour de flamme du Karma pour notre éditeur préféré, Ubisoft ? On y va pour le récap de la semaine 21.

Serious Sam BFE
aurait pu être Doom 4

Alors que le retour de Mafia est désormais officialisé, on assiste cette semaine à celui – confirmé – d’un autre grand du jeu-vidéo PC : Serious Sam.L’épisode teasé à l’E3 en 2018, à l’époque nommé Serious Sam: Planet Badass se révèle donc aujourd’hui, finalement sous le sobre nom de Serious Sam 4. Alors avouons que l’épisode précédent (qui devait à l’origine être Doom 4, d’où la ressemblance de certains monstres avec le Mancubus de Doom et le Baron of Hell par exemple) était assez décevant, avec sa scenarisation inutile, son level-design plus pauvre que celui des épisodes précédents et ses nouvelles armes plus réalistes et donc moins folles, qu’on devait recharger. Graphiquement, le nouveau moteur tenait la route, mais le jeu faisait globalement amateur, un peu cheap et vieillot mais sans vraiment de côté old-school. En fin de compte, on avait mieux fait de jouer aux remakes des First et Second Encounter, basés sur le moteur de Serious Sam 3 BFE. Ce que nous laisse voir la vidéo making-of de Serious Sam 4 contenant pas mal de gameplay que je vous laisse ci-dessous a des accents de Serious Sam: Second Encounter, mais on reste un peu dans le côté cheapos de BFE, avec ses animations rigides et hachées. On a bien envie de dire que les développeurs ont encore le temps de peaufiner leur bébé, mais ça sort courant août sur PC et Stadia. À voir.


On reste dans le thème du come-back avec deux rumeurs sympathique. La première nous vient de gearnuke, et évoque un remake complet de The Legacy of Kain: Soul Reaver. Jeu culte s’il en est, Soul Reaver premier du nom proposait en fait une sorte de Zelda Ocarina of Time-like mettant le joueur dans la peau de Raziel, un vampire trahi par son clan, et en quête de vengeance. Il devait jongler entre une forme spectrale lui permettant de traverser certaines parois ou de ne pas craindre l’eau par exemple, et une forme physique qui lui donnait la possibilité d’interagir avec le monde qui l’entourait en poussant des blocs ou en actionnant des levier, et tout cela pour retrouver les lieutenants de Kain, le chef de son clan, et les tuer. Ces derniers étaient un peu les éléments à retrouver dans les Zelda classiques, tandis que les changements entre forme spectrale et physique, qui transformaient le monde en même temps que vous, faisaient écho aux Dark et Light Worlds de Zelda: A Link to the Past. Ce remake, qui serait orchestré par Bluepoint Games (God of War Collection, Metal Gear Solid HD Collection, Uncharted: The Nathan Drake Collection, le remaster de Shadow of the Colossus…), aurait pour but de conserver l’histoire très bien écrite par Amy Hennig (Uncharted) tout en remaniant le gameplay pour se rapprocher d’un… Dark Souls.
Si l’information peut surprendre de prime abord, il est vrai que les combats se déroulaient surtout en duel, et se reposaient pas mal sur l’esquive et l’attente pour frapper au bon moment. Le modèle des Souls pourrait trouver une certaine cohérence, donc. Bref, tout cela reste à voir, et Bluepoint travaillerait sur un remaster de la trilogie Jak & Daxter en parallèle. Mais si on se souvient bien, Bluepoint teasait en octobre 2019 un remake – leur projet le plus ambitieux à date – à destination de la PS5, sur le site [Wired]. Les suspicions se sont longuement tournées vers un remake de Demon Souls, mais effectivement, pourquoi pas un Soul Reaver en empruntant le gameplay ?


La deuxième rumeur est bien plus légère, un peu moins importante, et concerne un remaster du jeu The Simpsons: Hit and Run. Cette rumeur nous vient du site [alt/char], qui rappelle en passant les propos tenus à propos d’un remake ou d’un remaster par Vlad Ceraldi, le producteur de l’original, en octobre 2019 (eh ben, joli mois !) :

On en a déjà discuté, mais pas sérieusement. Souvent au pub, simplement en parlant de cette magie qui avait été capturée, et de notre potentielle capacité à la re-capturer d’une nouvelle manière pour un nouveau public et sur une nouvelle génération de plateformes.

Source
Le post Reddit en question

Ce qui semble apporter du crédit à cette rumeur, c’est un leak sur Reddit de certaines des annonces qui auraient dû être faites à l’E3 de cette année, dans un post qui a été supprimé depuis, mais dont vous retrouverez une capture ci-dessous. Hitman 3 ayant été teasé par IO Interactive, on pourrait effectivement retrouver cet épisode des Simpson, qui n’était au fond qu’un clone de GTA médiocre mais drôle, sans prétention, et relativement agréable.


Une petite note de légèreté avant d’attaquer un gros morceau, et toujours dans la catégorie « vieilles gloires », un YouTuber (DScapades, rien à voir avec DSK) a réussi à mettre la main sur un cartouche DS d’un prototype d’épisode de Duke Nukem. Alors on ne parle pas ici de Critical Mass (qui aurait certainement dû s’appeler Critical Mess tellement il était infâme) mais bien d’un épisode inédit, constitué de 28 niveaux et d’un mode multijoueurs, développé par MachineWorks Northwest. Inédit, Daz, t’es sûr ? Ok, pas vraiment. Cet épisode s’avèrerait en fait être un portage de l’épisode sorti sur le Zodiac, de Tapwave, une console portable tournant sous Palm OS du début des années 2000 et dont j’ignorais jusqu’à l’existence il y a encore cinq minutes, mais que j’essayerai de me procurer, pour rire.
Je vous laisse la vidéo de DScapades, en espérant trouver une version jouable un jour ou l’autre.


Avant de terminer par l’info de la semaine qui m’a bien fait rire, je voulais parler cinq minutes de l’état de Doom Eternal, dont l’ajout de l’Anti-Cheat Denuvo avait fait les titres du récap de la semaine dernière : id Software a entendu les fans, et l’anti-cheat sera retiré du prochain patch. Au passage, Marty Stratton himself nous signale que les artefacts graphiques, les chutes de framerate et l’input lag n’étaient pas dûs à Denuvo, mais plutôt à des modifications dans la façon dont le moteur traite la mémoire, modifications qui seront éliminées par le prochain patch en même temps que Denuvo. Bonne nouvelle donc.


Et on arrive donc à la dernière info de ce récap de la semaine, un truc bien ironique comme j’aime :
Ubisoft porte plainte contre Apple et Google. Pourquoi, me demanderez-vous ?
Avant de répondre à cette question, faisons un bref historique de Gameloft :
Gameloft est une entreprise fondée en 1999 par Michel Guillemot, co-fondateur d’Ubisoft avec son frangin Yves, le PDG de la boite. Gameloft s’est rapidement spécialisé dans les jeux mobiles. Leurs séries phares ? Asphalt, Modern Combat, Nova, Gangstar.
Et c’est là que ça se complique, puisqu’Asphalt s’apparentait à une simple copie de Need For Speed, que Modern Combat reprenait largement le concept et les époques de Call of Duty, que Nova n’aurait pas fait tache dans la saga Halo, et que Gangstar lançait des oeillades appuyées d’abord à GTA, puis à Saints Row. Le développeur a maintes fois été critiqué pour ces copies, souvent raillé, et Gamekult en avait à l’époque fait un papier très sérieux.
Mais pourquoi évoquer tout ça ? Maintenant qu’on a bien compris le modus operandi de Gameloft, et sa connexion à Ubisoft, venons-en directement au coeur du sujet :
Ubisoft porte plainte contre Apple et Google certes, mais uniquement parce que ces derniers ont accueilli dans leurs magasins d’applications respectifs un jeu que, je vous le donne Émile, Ubisoft traite de vulgaire plagiat de Rainbow Six: Siege. Le jeu en question se nommait Area F2, et s’il reprenait les codes de Siege, il n’en était pas plus proche que Nova d’Halo ou Modern Combat de Modern Warfare (soupirs).
Bref, la ligne éditoriale de Gameloft semble ne pas poser de problème aux frères Guillemot tant qu’elle ne s’applique qu’à Gameloft. Espérons que ce brave Yves tire une leçon de ce retour de baton karmique… Ce qui n’est malheureusement pas certain, puisqu’Area F2 a fermé ses serveurs et plié ses bagages ce 21 mai 2020.
Si je puis me permettre une petite critique constructive, dirigeants d’Ubi, au lieu de chasser les pratiques que vous cautionniez jadis, essayez de cesser de vous auto-plagier et de nous re-servir le même concept de jeu-service en monde ouvert sur toutes vos licences. Réinventez-vous, vous possédez tellement de licences fortes. Avec tant de studios, d’IPs, et votre rayonnement international, on pourrait rêver à tellement mieux…

Et c’est là-dessus que je vous quitte, avec une petite leçon à retenir : gueuler ne fait pas de nous des vieux cons. Cela fait valoir nos droits, qu’on oublie de plus en plus à l’ère du numérique. Replaçons-nous comme les rois que les consommateurs sont censés être et insurgeons-nous contre les pratiques qui nous révoltent. Ça a marché dans le cas de Doom Eternal et Denuvo, on peut rêver à ce que cela fasse changer quelques studios également. Bisous bisous.